Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d´Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) *** *** NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) ***
Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d´Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) *** *** NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) ***
Veuillez cliquer ici pour accéder à mon RSS FEED
Veuillez cliquer ici pour m´envoyer un message avec vos remarques!
Haut de page
Retour sur la page d´accueil de mon site - OUVRE UNE NOUVELLE FENÊTRE)
Johann Sebastian BACH, gravure de August WEGER, Leipzig, faite vers 1865 d'après le portrait de Lazarus-Gotlieb SICHLING de 1746
Pierre FOURNIER, un portrait fait par Erich AUERBACH pour EMI
Recto de la cassette des disques Archiv Produktion  de l'édition allemande
Étiquette recto du disque Archiv Produktion 198 186
Étiquette verso du disque Archiv Produktion 198 186

Johann Sebastian BACH
Suite pour violoncelle seul No 1 en sol majeur, BWV 1007
Pierre FOURNIER
Beethoven-Saal Hannover, 20 et 21 décembre 1960

Sur les Suites pour violoncelle de Bach, une courte introduction citée du texte d'Erich DOFLEIN publié dans l'album Archiv Produktion SAPM 198 186:

"[...] Les Suites pour violoncelle seul de Jean-Sébastien Bach nous ont été transmises par un manuscrit de la seconde femme de Bach, Anna Magdalena. Déjà avant l’époque de Bach il était devenu traditionnel de combiner en un seul cycle de danses l’Allemande, la Courante, la Sarabande et la Gigue. Au cours de leur histoire fort complexe chacune de ces danses en se stylisant toujours davantage donnait naissance à des types différents. Le Menuet, la Gavotte et la Bourrée étaient par contre des danses plus modernes; du temps de Bach encore, elles étaient effectivement dansées, du moins dans les ballets et les opéras. Bach les intercalait entre la Sarabande et la Gigue. L’idée d’écrire «Six Suites à Violoncello solo senza Basso» (tei est le titre authentique) était sans doute à ce temps originale. Car jusqu’ici c’est seulement pour la viola da gamba et pour le violon, que l’on avait coutume d’écrire des compositions pour instrument à cordes sans accompagnement.

Chaque mouvement de danse d’une suite comporte deux parties reliées l’une à l’autre par leurs motifs et leurs harmonies. Dans toute suite un Prélude précède la série des mouvements de danse; ce mouvement d’introduction adopte des formes diverses. Le choix de la tonalité de chaque suite semble aussi décisif pour le choix des mouvements d’introduction et des types de danse.
[...]"

Sur cette première suite:

"[...] La première de ces six suites est écrite en sol majeur et exploite ainsi le doigté facile de cette gamme sur le violoncelle. Le Prélude développe en doubles croches continues et par une résolution d’accords des figures simples qui, après, s’enrichissent. En construisant un développement dynamique sur une seule note de basse continue (une «pédale») dans une figure adaptée a l’instrument est réalisé une conclusion puissante.

L’Allemande est un modèle du genre au sens où Mattheson (1739) l’entend lorsqu’il en parle comme d’une «harmonie bien élaborée» qui «donne l’image d’une âme heureuse et satisfaite se réjouissant du calme et de l’ordre bienfaisant». Les deux parties du morceau comprennent chacune seize mesures dont les rythmes sont identiques au début et les dernières formules conclusives parallèles.

La Courante «s’efforce de justifier son nom en courant sans cesse», selon l’expression de Mattheson. Là encore les débuts des deux parties sont construits sur les rythmes identiques.

Les deux parties de la Sarabande sont de même longueur et comprennent également seize mesures. Il est étonnant de constater comment Bach dans l’allure de la Sarabande invente presque pour chaque mesure un rythme différent, ce qui détermine un rapport de tension caractéristique entre le premier et le second temps. Le même geste rythmique qui conclut la danse se retrouve dans les dernières mesures de chacune des deux parties.

Le Menuet fort animé est écrit à trois temps. La carrure est très nettement soulignée et se ponctue dans la première partie par huit, dans la seconde par seize mesures. Un second Menuet en sol mineur et avec une carrure identique appelle la répétition du premier Menuet.

La Gigue est une pièce de grande simplicité, d’une structure limpide et d’un mouvement vif et régulier. Bach a imaginé avec esprit un jeu subtil de sonorités où majeur et mineur se côtoient d’une manière étonnante et teintent le mouvement de couleurs variées.
[...]" cité du texte d'Erich DOFLEIN publié dans l'album Archiv Produktion SAPM 198 186
Pierre FOURNIER enregistra cette intégrale des suites de Bach dans la Salle Beethoven de Hannovre (l'actuelle Salle Leibniz), les 20 et 21 (suites No 1 et 2), 21 et 22 (suites No 3 et 4) et les 21, 28 et 29 décembre 1960 (suites No 5 et 6), avec un violoncelle de Matteo GOFFRILLER, Venezia 1722 (Production: Karl-Heinz Schneider, Enregistrement: Heinz Wildhagen). Elles furent publiées l'année suivante sur les disques Archiv Produktion APM 14186-88 (mono) et SAPM 198 186-88 (stéréo).

Intérieur de la salle Leibnitz (anciennement Salle Beethoven) de Hannovre en 2013, citée de la page https://www.juliabartha.de/de/2014/01/31/cd-aufnahme-im-beethovensaal-hannover-oktober-2013/
Intérieur de la salle Leibnitz (anciennement Salle Beethoven) de Hannovre en 2013,
cité de de cette page du site de Julia BARTHA.

Voici donc...

Johann Sebastian Bach, Suite pour violoncelle seul No 1 en sol majeur, BWV 1007, Pierre Fournier, Beethoven-Saal Hannover, 20 et 21 décembre 1960

   1. Prélude              02:51 (-> 02:51)
   2. Allemande            04:18 (-> 07:09)
   3. Courante             02:45 (-> 09:54)
   4. Sarabande            03:22 (-> 13:16)
   5. Menuet I/II/I        03:29 (-> 16:45)
   6. Gigue                02:08 (-> 18:53)

Provenance: Archiv Produktion SAPM 198 186

que vous pouvez obtenir en...

pour un téléchargement libre

6 fichier(s) FLAC et 1 fichier PDF dans 1 fichier ZIP


En écoute comme FLAC / WAV / MP3, le format est choisi automatiquement par le navigateur utilisé.

   1. Prélude

   2. Allemande

   3. Courante

   4. Sarabande

   5. Menuet I/II/I

   6. Gigue